jeudi 14 août 2008

"Haka" de Caryl Férey - Folio Policier

Par Betty Poulpe

Auckland, en Nouvelle-Zélande. Jack Fitzgerald est un peu maori, beaucoup flic, hors normes et souvent limite dans ses agissements mais c'est un bon flic. Sa femme et sa fille ont disparu, il y a 25 ans. Ça le hante, ça le détruit et détruit aussi quelques tronches qui ont le malheur de croiser Jack lors d'une de ses virées nocturnes sur les docks. Depuis 25 ans, chaque meurtre est l'occasion de ressasser le passé et de relancer une énième fois ses investigations sur la disparition de sa famille. Alors quand il se trouve face à ce cadavre de jeune fille au sexe scalpé, Jack passe à la vitesse supérieure et malgré les réticences de sa nouvelle collègue profileuse, se lance à corps (et esprit) perdu dans l'enquête. Et tant pis pour le reste.


Le Haka. Je connais ce chant depuis toute petite quand déjà je regardais les matchs de rugby des All Blacks. C'est un chant guerrier, violent. Il me foutait la trouille. Comme le roman de Caryl Férey que j'ai fini avec un nœud à l'estomac. De Caryl Férey j'ai lu "Raclée de verts" et j'avais été emballée. Puis j'ai lu "La jambe gauche de Joe Strummer" que j'ai aimé mais avec un sentiment d'inachevé. Comme si l'auteur était proche du meilleur sans toutefois y parvenir. Avec "Haka" j'ai eu le même sentiment. Le style met un peu de temps à s'installer avant d'être percutant même si quelques envolées lyriques gâche parfois un peu la lecture (je grogne encore devant "les écailles du Pacifique miroitaient sous la lune lisse"). L'intrigue, elle, monte en puissance, sans concession (c'est, je pense, la force de Férey, ce côté déjanté et sans concession), jusqu'à un final, je ne vous raconte pas. Non. Juste une précision, "Haka" n'est pas à mettre sous tous les yeux. Il vaut mieux aimé le noir. Bien serré.

7 commentaires:

Karine a dit…

J'ai bien aimé "La jambe gauche de Joe Strummer" mais je n'ai rien lu d'autre de l'auteur. Avec ce que tu en dis, je crois que je vais plutôt opter pour le truc avec "verts" dans le titre (trou de mémoire et trop de paresse pour retourner au billet principal!) pour poursuivre ma découverte de l'auteur.

Marie a dit…

J'ai découvert le mois dernier et j'ai beaucoup aimé ! Et pourtant je ne suis pas spécialement attirée par les romans policiers, mais je trouve que ce livre allait au-delà de ça.

Et puis, la "suite", "Utu", est très bien aussi ! (même si j'ai préféré "Haka"...)

kathel a dit…

J'ai aussi lu récemment "Haka" : c'est un livre qui frappe fort, incontestablement ! J'en lirai d'autres...

Betty Poulpe a dit…

@karine : la paresse, c'est de saison. Le vert aussi d'ailleurs.

@marie : pas encore lu "Utu", je fais une pause avec Férey mais il est dans ma bibliothèque.

@kathel : "un livre qui frappe fort". Oui, au sens figuré comme au sens propre. Aïeeeuh.

Callophrys a dit…

je ne connais pas du tout mais le cote sombre d'un homme,hors norme dans sa façon d'agir me plait bien...et comme j'aime le cafe bien serre.......

Choupynette a dit…

En effet, à ne pas mettre sous tous les yeux. Je voulais lire Ferey depuis longtemps, car j'adore la NZ, et qu'il a des commentaires très positifs. C'ets très violent, malsain parfois, mais c'est tellement bien fait (malgré le style un peu too much parfois, c'est vrai).

Aurore a dit…

J'ai lu Zulu récemment, et j'ai beaucoup aimé. L'ambiance d'Haka et de Utu me tend les bras!